Logo pour impression accueil



Descriptif


Table-ronde / Mercredi 13 mars après-midi

Pour le syndicalisme français, la période de l’Occupation est, à bien des égards, exceptionnelle. Alors que certains militants participent directement au pouvoir, d’autres font de la lutte revendicatrice le signe de leur engagement contre Vichy et l’occupant. L’histoire du syndicalisme dans la Résistance est d’abord celle de la tension et de l’articulation entre ces deux fonctions.

Télécharger le programme détaillé de l'après-midi

18h30 : Conférence sur Marius Vivier-Merle

Métallurgiste, Marius Vivier-Merle est élu secrétaire de l’Union départementale de la CGT en 1922 et devient en 1936 secrétaire général de la CGT réunifiée. Il demeure à la tête du syndicat légal à l’été 1940 mais sous la supervision d’un représentant désigné par Vichy. Lorsqu’en juillet 1942, il se prononce contre la Relève, il est placé en résidence surveillée. Désormais, il va agir au sein de la CGT clandestine et s’engage dans la Résistance en tant que membre du comité directeur de Libération-Sud.

En partenariat avec les Archives municipales de Lyon et l’Institut d’histoire sociale de la CGT du Rhône.
 
Entrée libre / Réservation conseillée
04 72 73 99 00 / chrd.reservation@mairie-lyon.fr





Ou ?



L'organisateur