Logo pour impression accueil



Descriptif

Journée d'étude

Mercredi 25 septembre 9h30-17h30 // COMPLET //

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME

 Quarante ans se sont écoulés depuis le coup d’État perpétré au Chili par la junte militaire. Durant près de dix-sept ans, un régime de terreur contrôlé d’une main de fer par le général Augusto Pinochet et ses sbires a dirigé ce pays. Au cours de cette période, plus de 3 200 personnes ont été assassinées par le régime, des dizaines de milliers d’autres ont été torturées et quelques centaines de milliers contraintes à l’exil à travers le monde, et notamment en France.
À l’occasion de cette commémoration, l’Espaces Latinos et le CHRD réunissent des spécialistes du Chili pour revenir sur des événements qui demeurent largement ignorés en France alors même que notre pays, et la région Rhône-Alpes en particulier, fut une terre de refuge pour les exilés. Au-delà de l’approche historique et en écho à l’évolution politique du pays depuis la dictature, cette journée s’intéresse aux enjeux actuels, notamment la mémoire et la justice de cet événement traumatique.

Conférence : L’expérience chilienne

Mercredi 25 septembre à 18h30

«Joan, mon ami, il faut que tu sortes d’ici. Il faut que quelqu’un raconte ce qui s’est passé et toi seul peux le faire»
Salvador Allende


À la fin des années soixante-dix, Joan Garcés est étudiant à l’Institut d’études politiques de Paris et travaille à son mémoire sur le processus politique chilien. Plusieurs mois avant les élections présidentielles de 1970 au Chili, il prédit la victoire de l’Unité populaire menée par le socialiste Salvador Allende. Venu au Chili pour suivre les élections, il rencontre Allende qui lui propose de se joindre à sa campagne électorale, puis une fois élu, de devenir son conseiller personnel. Suite au coup d’État du 11 septembre 1973, Joan Garcès est expulsé vers la France. Rentré en Espagne en 1975, il se consacre depuis lors avec patience et persévérance à une mission : traduire en justice les militaires chiliens. Jusqu’à récemment il a poursuivi ce combat, jouant notamment un rôle de premier plan dans l’affaire Pinochet.
En clôture de la journée d’étude Chili : Histoire, Mémoire et Justice, cette conférence témoignage débutera par une lecture du fameux dernier discours d’Allende, qui a fait date dans l’histoire de l’Amérique latine.
Par Joan Garcés, ancien conseiller personnel du Président Salvador Allende et attaché de recherche de la Fondation nationale des sciences politiques, avocat à la Cour de Madrid


 

En partenariat avec Espace Latinos

 

L'organisateur