La mémoire de l'Occupation en France

Conférence

Table ronde par Laurent Douzou, professeur des universités en histoire contemporaine, IEP de Lyon, Pierre Laborie, directeur honoraire d’études à l’EHESS, historien spécialiste de l’opinion publique sous le régime de Vichy, François Azouvi, philosophe, directeur honoraire de recherche au CNRS et directeur honoraire d’études à l’EHESS.

 

En écho aux deux récents ouvrages, "Le chagrin et le venin, La France sous l’Occupation, mémoire et idées reçues" (2011) de Pierre Laborie et "Le mythe du grand silence. Auschwitz, les Français et la mémoire" (2012) de François Azouvi, cette table-ronde animée par Laurent Douzou propose de réinterroger la grille d’interprétation dominante de la mémoire de l’Occupation. Depuis une vingtaine d’années, selon un schéma bien établi et parfaitement assimilé, il est communément admis qu’à une vision vertueuse, voire quasi héroïque des comportements des Français sous l’Occupation aurait succédé une peinture sombre et peu reluisante. Dans leurs livres respectifs, Pierre Laborie et François Azouvi remettent en question, au prix d’un effort très étayé de recherche documentaire et de réflexion, ce qu’on pensait acquis. Chacun à leur façon, ils mettent en évidence la dimension anachronique des reconstructions mémorielles et incitent à étudier chaque période dans son contexte mental et émotionnel.

Le 2 décembre 2015, de 18h30 à 20h00
Adulte
1h30
Conférence en ligne
Gratuit