Publications

Catalogues d'expositions

Livre publié aux Éditions Libel, Lyon, 2020, 18€

 

Désastre, déroute, naufrage, effondrement, catastrophe… La défaite en 1940 de l’armée française est perçue comme une véritable onde de choc. Sa rapidité et sa brutalité confortent la victoire idéologique du futur gouvernement de Vichy et plongent le pays dans les heures les plus sombres de son histoire. Rien pourtant ne semble pouvoir entamer la vision tronquée qui colle à cet épisode, incarné aujourd’hui encore et pour beaucoup par le film La Septième Compagnie.

L’ouvrage propose de revenir sur ces quelques semaines décisives, durant lesquelles la population française est sous le flot d’événements incessants, pour mieux interroger : que savons-nous des mois de mai et juin 1940 ?

 

Préface : Jean-Dominique Durand.

Auteurs : Isabelle Doré-Rive, Lyon, printemps 1940 ; Olivier Wieviorka, Une défaite inéluctable ? ; Stefan Martens, Une étrange défaite ? Les allemands et la campagne de 1940 ; Philip Nord, Défaite militaire, revanche politique ; Yves Santamaria, L'enjeu impérial ; Gilles Vergnon, "Tout le mal vient de 1940" ?, Mythes et mémoires d'une défaite inadmissible.

 

Exposition présentée au CHRD du 23 septembre 2020 au 25 mai 2021.

Découvrir

Livre publié aux Éditions Libel, Lyon, 2017,18 €

 

Dès l’été 1940, l’organisation du ravitaillement constitue une des priorités du régime de Vichy. En plus d’être une réponse aux problèmes de pénurie, le rationnement s’inscrit dans un contexte idéologique particulier : il est présenté comme l’un des nombreux efforts à consentir pour relever la France au lendemain de la défaite. L’instauration de la carte d’alimentation devient pour la population civile l’élément le plus perceptible des changements provoqués par la guerre. Cette « carte d’identité alimentaire » donne droit à un contingent de coupons ou tickets autorisant l’achat de certaines denrées en quantités variables selon son âge et sa profession. Désormais et pour longtemps, plus aucun acte d’achat n’ira de soi.

 

Avec les contributions de : Vincent Briand, attaché de conservation Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon ; Isabelle von Bueltzingsloewen, professeure d’histoire contemporaine Lyon 2 ; Christophe Capuano, historien ; Isabelle Doré-Rivé, directrice du CHRD ; Jean-Dominique Durand, historien ; Nicole Foucher, maître de conférence mode et cinéma Lyon 2 ; Fabrice Grenard, historien ; Hervé Joly, directeur de recherche CNRS ; Bernard Le Marec, ancien professeur de génétique au CHU de Rennes et collectionneur ; Christine Levisse-Touzé, directrice du Musée du général Leclerc et de la Libération de Paris / Musée Jean Moulin de la Ville de Paris ; Edouard Lynch, professeur d’histoire contemporaine Lyon 2 ; Florence Saint-Cyr Gherardi, directrice du Musée de la Résistance et de la Déportation de Nantua ; Dominique Veillon, directrice de recherche honoraire au CNRS.

 

Exposition présentée au CHRD du 13 avril 2017 au 28 janvier 2018.

Découvrir

Livre publié aux Éditions Fage, Lyon, 2012, 19,80 €

À l’occasion du renouvellement de l’exposition permanente du CHRD le 16 novembre 2012.

Version anglaise : War in a city, Lyon 1939-1945

 

Proclamée capitale de la Résistance par le général de Gaulle le 14 septembre 1944, la ville de Lyon a connu une histoire singulière durant la Seconde Guerre mondiale et fut un centre important de répression de la Résistance et de la persécution des Juifs.

Ancienne École du service de santé militaire, le bâtiment qui abrite aujourd’hui le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD) fut le siège de la Gestapo entre 1943 et 1944, avant d’être en partie détruit par un bombardement allié en mai 1944.

Fort d’une muséographie renouvelée, le musée dévoile à travers ses collections des pans entiers de l’histoire de Lyon. Réunissant les textes d’historiens, les témoignages de résistants et de déportés, cet ouvrage documente et illustre le quotidien d’Une ville dans la guerre.

 

Avec les contributions de : Pierre-Jérôme Biscarat, historien ; Tal Bruttmann, historien ; Claude Collin, historien ; Bernard Comte, historien ; Isabelle Doré-Rivé, directrice du CHRD ; Aurélie Dessert, coordonnatrice Mémoire et communication ; Laurent Douzou, historien ; Jean-Dominique Durand, historien ;Thomas Fontaine, historien ; André Gamet, photographe ; Antoine Grande, coordonnateur Mémoire et communication ; François-Yves Guillin, Secrétaire du général Delestraint ; Ugo Ianucci, ancien bâtonnier de Lyon ; Hervé Joly, directeur de recherche CNRS ; Chantal Jorro, documentaliste au CHRD ; Serge Klarsfleld, Président de l’association des Fils et Filles de déportés juifs de France ; Christine Levisse-Touzé, directrice du Musée du général Leclerc et de la Libération de Paris / Musée Jean Moulin de la Ville de Paris ; Anne-Catherine Marin, conservatrice en chef Gianni Perona, professeur d’histoire contemporaine ; Pierre Truche, procureur général près la cour d’assises du Rhône pour le procès Barbie ; Dominique Veillon, directrice de recherche honoraire au CNRS ; Agnès de Zolt, archiviste.

Livre publié aux Éditions Libel, Lyon, 2013, 16 €

 

Bénéficiant des contributions d’historiens et d’historiens de la mode, fort d’une iconographie inédite qui révèle les trésors cachés des collections publiques françaises, l’ouvrage ambitionne de rendre compte de l’énergie déployée par toutes les femmes pour continuer à se vêtir avec élégance, malgré les restrictions et les difficultés. Il dresse aussi, en filigrane, l’image sociale de la femme et son évolution dans cette période si particulière.

 

Avec les contributions de : Farid Chenoune, historien de la mode ; Isabelle Doré-Rivé, directrice du CHRD ; Fabienne Falluel, historienne de la mode et conservateur en chef du patrimoine ; Nicole Foucher ; Nadine Gelas ; Marie-Laure Gutton, chargée du département Accessoires du Palais Galliera ; Christine Levisse-Touzé, directrice du Musée du général Leclerc et de la Libération de Paris / Musée Jean Moulin de la Ville de Paris ; Dominique Veillon, directrice de recherche honoraire au CNRS ; Pierre Vernus, maître de conférence à l’Université Lumière Lyon 2 – LARHRA ; Martine Villelongue, directrice de l’Université de la mode Lyon 2 ; Marion Vivier, attachée de conservation au CHRD.

 

Exposition présentée au CHRD du 28 novembre 2013 au 13 ;avril 2014.

Découvrir

Livre publié aux Éditions Libel, Lyon, 2011, 19 €

Epuisés, derniers exemplaires, en vente à la boutique du CHRD.

 

Fruit du travail commun du CHRD Lyon et du Musée de la Résistance nationale (Champigny-sur-Marne), l’exposition Traits résistants et l’ouvrage qui l’accompagne interrogent l’image du résistant dans la bande dessinée. Pour la première fois, historiens, journalistes, bibliothécaires et professionnels de musées reviennent sur la présence du thème dans la bande dessinée et rendent compte de l’importance réelle et symbolique de la Résistance dans nos consciences et notre imaginaire collectif.

Très richement illustré, l’ouvrage dévoile, parmi d’autres documents inédits, des crayonnés d’Edmond-François Calvo et l’histoire d’un résistant italien magistralement croqué par Guido Crepax.

 

Exposition présentée au CHRD du 31 mars au 18 septembre 2011.

Découvrir

Lyon, Ville de Lyon, CHRD, 2010, 10 €

 

Avec les contributions de : Isabelle Doré-Rivé, directrice du CHRD ; Sophie Landrin, journaliste au Monde ; Thomas Ott, anthropologue ; Benjamin Vanderlick, ethnologue et photographe ; Marion Vivier, attachée de conservation au CHRD.

 

Exposition présentée au CHRD du 17 juin au 24 décembre 2010.

Lyon, Ville de Lyon, CHRD, 2009, 10€

 

Avec les contributions de : Maryvonne Arnaud, photographe et plasticienne ; Arkady Babchenko, écrivain et journaliste ; Bleuenn Isambard, spécialiste de la Russie à l’Inalco ; Aude Merlin, docteure en Sciences politiques spécialiste du Caucase ; Marion Vivier, attachée de conservation au CHRD.

 

Exposition présentée au CHRD du 23 avril au 27 septembre 2009.

Collection Les livrets du Centre de documentation

 

Sous la direction de Chantal Jorro

Vendue exclusivement dans la boutique du musée

 

Depuis 2010, les versements d’archives associatives dans les fonds du Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation se sont considérablement accrus. Le soixante-dixième anniversaire de la Seconde Guerre mondiale a en effet marqué pour bien des associations d’anciens Résistants et Déportés une étape ultime au terme de laquelle beaucoup se sont dissoutes.

  • Numéro 1, Fonds d’archives Geneviève et Paul Rivière – Les opérations aériennes (atterrissages, parachutages) en zone sud, 1941-1944, Lyon, Ville de Lyon / CHRD, 2001. 3 €, épuisé
  • Numéro 2, La collection de partitions, Lyon, Ville de Lyon / CHRD, 2003. 3 €
  • Numéro 3, Le fonds Roger Pestourie, Lyon, Ville de Lyon / CHRD, 2006. 3€
  • Numéro 4, Les prisonniers de guerre français, Lyon, Ville de Lyon / CHRD, 2008. 3€
  • Numéro 5, Le témoignage oral au CHRD, Lyon, Ville de Lyon /CHRD, 2011. 3€
  • Numéro 6, Les archives associatives, Lyon, Ville de Lyon / CHRD, 2016. 3€