Peuple Tsigane. Le silence et l'oubli

Exposition temporaire

21 juin - 9 décembre 2007

 

Dès les prémices de la Seconde Guerre mondiale, les Tsiganes présents sur le sol français sont victimes d’une politique de suspicion accrue. Leur itinérance, source de possible contact avec l’ennemi, apparait comme un danger pour la sécurité du pays et ne correspond pas aux normes établies par la Révolution nationale. Progressivement, ils sont internés dans différents camps, répartis sur l’ensemble du territoire. Le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation a souhaité donner un éclairage particulier au sort de ces « voyageurs », contraints à l’immobilité dans la France occupée.

 

Dossier de presse

Affiche de l'exposition "Peuple Tsigane, le silence et l'oubli" présentée du 21 juin 2007 au 9 décembre 2007 au CHRD