Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Benjamin Orenstein

Benjamin Orenstein naît le 15 septembre 1926 dans une famille juive polonaise pratiquante, à Annopol près de Lublin. Il est le cadet de cinq enfants.

À partir de 1941, la famille est dispersée, les hommes, dont Benjamin, contraints de travailler dans différents camps. En octobre 1942, les parents et la sœur de Benjamin sont déportés à Belzec où ils seront assassinés comme ses trois frères, fusillés au camp de Rachow.

En mai 1944, Benjamin Orenstein est transféré au camp d’Ostrowiec puis à Auschwitz où il est affecté dans un Kommando, évacué sur le camp de Dora en janvier 1945 au prix d’une longue marche forcée.

Le camp de Dora est libéré le 11 avril 1945. Très affaibli, Benjamin est pris en charge par la Croix-Rouge.

Il parvient à gagner Israël en février 1947 et s’engage dans l’armée israëlienne en mai 1948. Démobilisé en août 1950, il gagne la France en 1951 et s’installe à Lyon.

Consulter sa biographie détaillée

Écouter son témoignage