Chantons sous l'Occupation

G:\Commun\PHOTOTHEQUE\5.COLLECTIONS\collection\Collection Expo Perm Philippe 1.06.2021

« Drôle » de guerre

Le 3 septembre 1939, la France déclare la guerre à l’Allemagne. À l’image du président du conseil, Paul Reynaud, qui affirme « Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts », les Français sont optimistes et confiants en l’avenir, ce que traduisent les chansons qui dédramatisent l’entrée en guerre et la mobilisation générale. « Ça fait d’excellents Français », chantée en 1939 par Maurice Chevalier, exalte l’union des Français face aux périls. Cette chanson de variété consensuelle reflète de façon réaliste la nouvelle union sacrée rendue nécessaire par les événements.

L’ennemi est présenté de façon ridicule. « On ira pendre notre linge sur la ligne Siegfried », traduite de l’anglais, raille le système de défense adverse. Il s’est écoulé plus de huit mois entre la déclaration de guerre et l’invasion allemande de mai 1940. Ces longs temps morts de la « drôle de guerre » entraînent chez les soldats désœuvrement et lassitude. Dans ce contexte, la chanson revêt une nouvelle fonction, distraire les combattants. La ligne Maginot connaît une vie culturelle intense, organisée par le ministère de la Guerre qui met en place le Théâtre aux Armées. Les grands noms de la variété, Maurice Chevalier, Édith Piaf, Joséphine Baker, se produisent devant les soldats pour « soutenir leur moral », selon l’expression consacrée.