Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Fortunée Metz, née Cohen

Cadette d’une fratrie de douze enfants, Fortunée Cohen naît le 31 décembre 1932 à Paris.

Dès le début de la guerre, sa famille est soumise aux persécutions. Arrêtée en 1940, sa mère parvient à s’échapper. Son père est interné au camp de Rivesaltes puis libéré.

Entre 1939 et 1945, la petite fille connaît successivement treize maisons d’enfants. Elle s’y cache avec quatre de ses sœurs. En juin 1943, elle arrive au Château de Chabannes, dans la Creuse, qui l’accueille jusqu’en mai 1945 sous le nom de Fortunée Colin. Les conditions de vie y sont rigoureuses. Mais, scolarisée pour la première fois, elle bénéficie du dévouement du directeur de la maison d’enfants, Félix Chavrier, comme de celui de l’instituteur qui l’aide à rattraper son retard.

Fortunée Cohen a fait attribuer la Médaille des Justes à Félix Chevrier.

Consulter sa biographie détaillée