Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Georges Babel

Fils d’un exilé espagnol, Georges Babel naît à Dijon le 2 juin 1919.

Après son baccalauréat, il s’engage dans l’Armée de l’Air pour être démobilisé en mars 1942. Devenu contrôleur au Ravitaillement général de Dijon, il est licencié pour propagande antinazie. Cherchant à éviter le travail forcé en Allemagne, il rejoint les FTP en octobre 1942 et participe à de nombreuses actions : diffusion de tracts, sabotages, récupération d’armes.

Le 11 février 1943, il parvient à échapper à la Milice mais est arrêté par la Gestapo deux jours plus tard. Condamné à mort en mai 1943, il est transféré comme otage au Fort de Romainville. Déporté au camp de Mauthausen en août 1943, il est affecté dans plusieurs Kommandos. Libéré par les Américains le 5 mai 1945, il est rapatrié le 19 mai.

Georges Babel sera démobilisé après sa convalescence, le 15 octobre 1945, avec le grade de sous-lieutenant.

Consulter sa biographie détaillée