Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Georges Bernard

Georges Bernard naît le 9 janvier 1921 à Saint-Nazaire.

Étudiant en droit à Paris en juin 1943, il rencontre un membre de Défense de la France qui le met en contact avec le service Périclès, organisateur de l’École des cadres du maquis, destinée à former sur le plan militaire et civique les futurs cadres de la Résistance.

Georges Bernard gagne Lyon puis la Savoie en juin 1943 : il rejoint alors le maquis de Belledonne avant d’intégrer un maquis-école. Celui-ci se replie dans le Haut-Jura en septembre 1943.

Il devient fin 1943 l’adjoint de Pierre Dejussieu, alias Pontcarral, chef de l’Armée secrète pour la zone sud.

Après la dispersion du maquis, Georges Bernard regagne Paris. Il est arrêté en mai 1944, incarcéré deux mois à la prison de Fresnes avant d’être déporté à Mauthausen où il est, notamment, affecté au Kommando de Melke.

Il est libéré le 6 mai 1945.

Consulter sa biographie détaillée

Écouter son témoignage