Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Guy Dufeu

Guy Dufeu est âgé de seize ans en 1940. Après un long périple, il quitte Paris pour rejoindre sa mère à Lyon en juillet 1940, où il trouve un poste d’appariteur au Centre d’Etudes politiques et administratives.

Dès le début de 1941, il diffuse des tracts et, fin 1942, devient l’adjoint du responsable du service de renseignement du 2ème bureau de l’Armée secrète. Fin 1943, il part avec l’état major de l’Armée secrète à Saint-Julien en Vercors. Après la destruction de ce maquis, il intègre le réseau Jade Amicol et vit dans la clandestinité. Il est chargé de collecter des renseignements sur les troupes allemandes sur la côte méditerranéenne. En mai 1944, il échappe à une arrestation de la Gestapo.

Guy Dufeu est secrétaire général de la section du Rhône des Médaillés de la résistance, président de l’association Résistance et Déportation.

En 2003, il a reçu des mains du président Jacques Chirac les insignes de chevalier de la légion d’honneur.

Consulter sa biographie détaillée

Écouter son témoignage