Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Hélène Berthaud, née Dubois

Hélène Dubois naît le 3 avril 1923 à Bourg-en-Bresse, aînée de dix-huit enfants. Son père est un grand mutilé de guerre. Elle exerce le métier de tailleur.

En octobre 1941, elle rejoint le mouvement Combat. Elle assure des liaisons dans l’agglomération de Bourg-en-Bresse puis, à partir de 1943, entre Bourg et les maquis environnants.

En mai 1944, elle est affectée à Lyon par le chef régional des FFI, Alban Vistel.

Dénoncée, elle est arrêtée par la Gestapo le 3 août 1944. Interrogée et torturée pendant dix jours, elle est condamnée à mort le 20 août par le tribunal militaire allemand. Elle ne doit sa survie qu’à la libération de la prison de Montluc le 24 août.

Médaillée de la Résistance, Hélène Dubois est citée à l’ordre de l’armée avec attribution de la Croix de guerre, distinction rarement accordée à une femme. Elle reçoit également la Croix du Combattant volontaire et les insignes de chevalier de la Légion d’Honneur.

Consulter sa biographie détaillée