Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Jean Nallit

Jean Nallit naît le 14 septembre 1923. Son père est grand invalide de la Première Guerre mondiale.

Tourneur-ajusteur, il distribue dès 1941 des tracts et des journaux clandestins.

Appelé aux Chantiers de jeunesse début 1943, il entre dans la clandestinité et s’engage dans le réseau Charette. Il y est chargé de la fabrication et de la distribution de faux papiers.

Fin mars 1944, il est arrêté avec Georges Tassani. Interrogé et torturé, il est incarcéré à la prison de Montluc.

Il est déporté le 15 mai 1944 à Buchenwald, affecté dans une usine d’aviation. Après avoir subi les « marches de la mort », il est libéré le 8 mai 1945 par les Américains.

En 1947, il reçoit la Médaille de la résistance, en 1983 la légion d’honneur.

Le 16 avril 1992, Yad Vashem lui décerne le titre de « Juste des Nations ».

Président du Mouvement d’Union et d’Action des Déportés et Internés de la Résistance, Jean Nallit est élevé à la dignité de grand officier en 2007.

Consulter sa biographie détaillée

Écouter son témoignage