Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Julien Pley

Julien Pley naît le 10 avril 1915 à Saint-Malo. À la déclaration de guerre, il est en cinquième année de médecine.

Affecté au bataillon du génie du corps de cavalerie comme médecin auxiliaire, il est fait prisonnier en juin 1940 à Brest et séjourne pendant plusieurs mois dans un Oflag à Laval. En février 1941, il est affecté comme médecin dans un Frontstalag puis dirige avec deux autres Français un camp de prisonniers de guerre « indigènes », dont la Wehrmacht assure l’intendance. Il est libéré le 15 août 1942. Après avoir repris ses études de médecine, il passe au maquis en mai 1944 dans la Nièvre.

À la Libération, il s’engage dans la Première armée. Il participe à la libération de Colmar, passe le Rhin puis le Danube et devient médecin chef dans un régiment de chars.

Il est ensuite chargé, en tant que pédiatre, de groupes d’enfants français envoyés en Allemagne pour les fortifier.

Consulter sa biographie détaillée