Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Maurice Dupré

Maurice Dupré naît en 1925. À la déclaration de guerre il est lycéen, son père, expert-comptable, s’engage rapidement dans la Résistance.

Début 1941, Maurice Dupré rejoint le mouvement Combat. Le domicile familial sert de quartier général au Service des Opérations Aériennes et Maritimes de la France Libre à partir de fin 1942. À cette date, son père et lui entrent officiellement au Bureau Central de Renseignement et d’Action de la France libre.

Le 7 avril 1943, toute la famille est arrêtée par la Gestapo. Maurice parvient à s’enfuir, sa mère et son frère sont libérés faute de preuves mais son père est déporté au Struthof.

En mai 1943, Maurice Dupré rejoint le BCRA à Alger, après un long périple. Il est envoyé en mission dans le sud-ouest de la France en août 1944 et participe à la libération de Toulouse et Perpignan.

C’est seulement début 1945 qu’il apprend le décès de son père en déportation.

Consulter sa biographie détaillée

Écouter son témoignage