Puisque le ciel est sans échelle - Dessins d’Arthur Goldschmidt au ghetto de Terezin

"Personnages assis sur une butte" par Arthur Goldschmidt, 1942-1945 - Collection du CHRD, fonds Georges-Arthur Goldschmidt, N° Inv. Ar. 1626-43 © Pierre Verrier

Mini expo Robert Desnos

Le dernier convoi de déportation part de Theresienstadt pour Auschwitz le 28 octobre 1944. Le ghetto ne compte alors plus que 11 000 personnes. L’arrivée de Juifs slovaques en décembre, de Juifs tchèques de mariage mixte en janvier 1945 et de Juifs hongrois en mars portera à 17 565 le nombre d’internés à la fin de l’hiver. Placé sous la protection de la Croix-Rouge le 2 mai 1945, le ghetto est remis aux autorités soviétiques huit jours plus tard. Les rapatriements commencent mais sont interrompus du fait de la situation sanitaire. Depuis le 20 avril avaient en effet convergé vers Theresienstadt plus de 13 000 rescapés venant de divers camps de concentration, apportant avec eux le typhus. Parmi eux, le poète français Robert Desnos, qui y meurt d’épuisement le 8 juin 1945. L’année 2015 commémorant les 70 ans de la découverte des camps, le CHRD présentait en complément de « Puisque le ciel et sans échelle », une mini exposition qui lui était dédiée.