Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Raymond Anette

Raymond Anette naît à Paris en 1920. En octobre 1939, il s’engage comme sous-officier et participe à la Campagne de France. Muté dans un chantier de jeunesse à l’été 1940, il devient cadre administratif en zone occupée. Fin 1941, il entre au réseau Klan.

Requis par le STO en mars 1943, il est affecté dans une aciérie en Haute-Silésie. Fort de son expérience des chantiers de jeunesse, il devient délégué de ses camarades, tente d’améliorer leur sort et participe, en mai 1944, à des activités de résistance. Le 21 juin 1944, il est interpellé par la Gestapo, condamné à la prison à perpétuité et interné au camp de Hallendorf puis à Flossenburg.

De retour en France au printemps 1945, il peine à faire reconnaître son action, tant la réalité complexe des chantiers de jeunesse est méconnue.

Il s’investit dans le mouvement associatif et notamment au sein de la FNDIR.

Consulter sa biographie détaillée