Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay

bandeau de l'exposition "Visages (du centre) d'histoire. Portraits de témoins par Frédéric Bellay" en 2009 au CHRD

Robert Béraha

Robert Béraha naît le 25 octobre 1936 à Marseille dans une famille de Juifs pratiquants tenant un commerce.

Dès 1941, les Béraha sont alertés par les réfugiés sur le sort réservé aux Juifs en zone occupée. Après l’invasion de la zone sud, la famille se prépare à un départ imminent. Les rafles perpétrées à Marseille en janvier 1943 la conduisent à rejoindre Gap. Robert est alors scolarisé dans un lycée, puis dans un collège religieux où il est victime d’attaques physiques et verbales de ses camarades : il quitte définitivement l’école.

À l’été 1943, la famille, qui a échappé de peu à l’arrestation grâce au courage du concierge de la mairie de Gap, s’installe dans la montagne environnante, protégée par le paysan qui lui loue une ferme.

Fin 1944, toute la famille rentre à Marseille et trouve le magasin endommagé.

Consulter sa biographie détaillée

Écouter son témoignage