Affiche "Une misère plus grande naît du plus petit gaspillage"

La lutte contre le gaspillage fait partie des mesures prônées par Vichy face aux pénuries alimentaires. Les injonctions à ne pas gaspiller, dont cette affiche est un exemple, représentent une des constantes de la propagande officielle.

Pénuries, ravitaillement et rationnement :

Principale cause des pénuries alimentaires, les prélèvements agricoles imposés par l’Allemagne à la France privent le pays d’une part importante de ses ressources. Cette pression, conjuguée à la désorganisation de la production et au découpage du territoire en différentes zones (zone occupée au nord, zone non occupée au sud, zone interdite à l’est…), entraîne rapidement le pays vers une situation de famine.

Conscient qu’il lui faut assurer le ravitaillement pour s’attacher le soutien de la population, le régime de Vichy en fait l’une de ses priorités. Le rationnement est ainsi instauré le 23 septembre 1940. Il se met en place via l’administration du Ravitaillement général, dont le rôle est de contrôler les ressources le long des différentes filières de distribution, du producteur jusqu’au consommateur. L’objectif de collecter l’ensemble des ressources agricoles disponibles et de les répartir de façon rationnelle parmi la population.
 
Mais, dès l’été 1941, citadins et monde paysan se plaignent des mesures incohérentes et inefficaces adoptées par Vichy. Le maréchal Pétain répond au mécontentement en réorganisant le Ravitaillement général. Il s’appuie par ailleurs sur les actions du Secours national pour tenter de restaurer son image.

Dans le contexte idéologique de la Révolution nationale, le rationnement est présenté comme l’un des nombreux efforts à consentir pour relever la France au lendemain de sa défaite contre l’Allemagne.
 

Informations techniques

Affiche non datée, illustrée par Veyron-Lacroix (équipe Alain Fournier), éditée par Demachy et Cie

N° inventaire : A. 335