Affiches de propagande

Défenseurs autoproclamés des valeurs pétainistes, l’équipe de graphistes lyonnais Alain-Fournier soumet en 1940 un concept inédit au gouvernement de Vichy : éditer deux affiches illustrées par mois, pendant un an. La proposition séduit et donnera lieu à une production singulière, tant par son indépendance vis-à-vis des campagnes officielles que par son abondance et sa qualité graphique. 

En 1940, Jean Demachy et Géraud de la Garde de Saignes fondent à Lyon une entreprise de création d’affiches qu’ils baptisent « Équipe Alain-Fournier », en hommage à l’auteur du Grand Meaulnes, mort au front en 1914.

Fervents défenseurs de la Révolution nationale, ils soumettent un concept audacieux au gouvernement de Vichy : éditer deux affiches illustrées par mois pendant un an – l’une sur le thème du travail, l’autre sur le thème de la famille. Leur proposition séduit et permet à l’entreprise de vivre des commandes gouvernementales dès l’automne 1940.

Solidarité, sens de l’effort, culte de la mère et de la famille unie, sport et hygiène, dévotion vis-à-vis du drapeau et des héros du passé... L’équipe Alain-Fournier décline les préceptes moraux portés par la Révolution nationale à travers des affiches au style facilement reconnaissable : une construction rigoureuse, des images fortes et symboliques – ces dernières explicitées par un message clairement lisible, généralement situé en haut et en bas de la composition.  

 

Soixante-deux affiches sont ainsi produites jusqu’en avril 1944. Aucun des membres de l’équipe Alain-Fournier ne sera inquiété à la Libération, malgré l’appui ouvertement apporté au régime collaborationniste de Vichy.

Informations techniques

Documents d'archives

Personne : 

Atelier Alain Fournier

Jean Demachy, Géraud de la Garde de Saignes

Exposition :
Vous retrouverez cet objet dans l’exposition : Exposition permanente : Lyon dans la guerre, 39-45