Andrée Gaillard

Née en 1935, Andrée Gaillard a quatre ans lorsque la guerre éclate. Son père, Auguste Gaillard, devient agent des FTP dès 1941. Dénoncé par un voisin, il est arrêté par la police française qui découvre chez lui un important stock d’armes. Il est jugé et condamné à six mois de prison. À sa sortie, il devient agent des Mouvements unis de la résistance (MUR), tout comme son épouse Marthe Gaillard. Il entre alors dans la clandestinité. 

Marthe Gaillard se spécialise dans le camouflage de matériel et la distribution de Combat, tandis que son mari se consacre à la libération de résistants détenus. Arrêté en février 1944, il est incarcéré à la prison d’Eysses. En mars, Marthe et Andrée Gaillard sont à leur tour arrêtées par la milice et la Gestapo alors qu’elles se rendent à une réunion clandestine. Toutes deux sont conduites à l’École de santé militaire, puis à la prison de Montluc. Andrée Gaillard y reste un mois, à l’âge de huit ans, ce qui fait d’elle la plus jeune internée de la prison. Elle vit ensuite chez un oncle, puis chez une tante, avant d’être placée dans une maison d’enfant loin de ses deux sœurs. Ses parents sont déportés – son père à Dachau, sa mère à Ravensbrück. Seule sa mère rentrera. 

Informations techniques

Enregistrement de 71 minutes

Date : 15 septembre 1992
Personne : 

Andrée Gaillard

N° inventaire : HRT. 102