Billet jeté du train par Jean Morfin

Dans le camp de Compiègne, puis dans le convoi qui le déporte à Mauthausen, le résistant Jean Morfin réussit à écrire de petits billets qu’il jette sur les voies ferrées, dans l’espoir qu’ils seront ramassés et transmis à son épouse. Cette pratique est courante parmi les déportés, notamment lors des arrêts dans les gares françaises. C’est souvent par l’intermédiaire de cheminots que ces messages, qui se veulent généralement rassurants, parviennent à leurs destinataires.

Informations techniques

Document d'archives

N° inventaire : Ar. 2046
Fonds : Morfin Jean
Exposition :
Vous retrouverez cet objet dans l’exposition : Génération quarante - Les jeunes et la guerre