Carnet de recettes de Suzanne Petit, déportée

Ce carnet de recettes de cuisine a été rédigé par la résistante Suzanne Petit, agent du réseau Brutus, pendant sa déportation au camp de Zwodau (République tchèque). En plus des recettes soigneusement écrites au crayon à papier, ce carnet renferme la signature des libérateurs du camp (des soldats américains), les adresses de camarades de détention, ainsi qu’une chronologie des événements du 25 avril au 20 mai 1945.

L’écriture de recettes, une stratégie de survie dans les camps : 

Le fait de consigner des recettes de cuisine n’est pas rare parmi les déportés. Cela peut surprendre dans des camps où l’alimentation sert uniquement à maintenir en vie des hommes et des femmes au service de l’industrie de guerre nazie. Cependant, la rédaction de recettes fait partie des stratégies de survie déployées par les déportés : elle apparaît comme un moyen de conjurer la faim, mais aussi comme un exercice de mémoire permettant de convoquer, seul ou à plusieurs, le souvenir de « la vie d’avant ».

Déportée au camp de Ravensbrück, la résistante et ethnologue Germaine Tillion rédige elle aussi des recettes de cuisine, dans un objectif bien particulier : elle utilise la première lettre de chaque ligne pour coder le nom des SS du camp.

Informations techniques

Document d'archives

N° inventaire : Ar. 1801
Fonds : Horner René