Carte d’identité de Denise Goldstein

Comme tous les Juifs de zone occupée à partir d’octobre 1940, puis ceux de zone sud à partir de décembre 1942, Denise Goldstein est tenue de se faire recenser. Alors qu’elle accomplit cette démarche, elle voit sa carte d’identité tamponnée de la mention « Juif », une mesure destinée à la rendre repérable par les autorités allemandes ou françaises.

La législation antisémite du régime de Vichy : 

Instauré le 10 juillet 1940, le gouvernement de Vichy met rapidement en place une politique d’exclusion à l’encontre des juifs :

  • 3 octobre 1940 : le « premier statut des Juifs » définit l’appartenance à la « race juive » et exclut les Juifs de tout poste dans la fonction publique ;
  • 29 mars 1941 : un organisme administratif en charge de la politique antisémite est créé, le Commissariat général aux questions juives ;
  • 22 juillet 1941 : avec la loi dite « d’aryanisation », la population juive est systématiquement spoliée de ses biens.

Entre 1940 et 1944, c’est tout un arsenal législatif que le régime de Vichy édicte à l’encontre de la population juive, avec une soixantaine de lois et de décrets antisémites. 

N° inventaire : Ar. 241
Fonds : Goldstein Ignace, Association des Amis du CHRD