Étoile jaune d’Isidor Bollack

Remise au CHRD en 2014, cette étoile jaune est un témoignage d’autant plus précieux des persécutions contre la population juive sous l’Occupation qu’elle peut être rattachée à un parcours individuel, celui d’Isidor Bollack. 

Résidant à Lyon, Isidore Bollack (1870-1943) est actif au sein de l’Union Générale des Israélites de France (UGIF). À ce titre, il doit fréquemment se rendre en zone occupée où, le 7 juin 1942, le port de l’étoile jaune devient obligatoire pour tous les Juifs de plus de six ans.

Le 9 février 1943, Isidor Bollack est arrêté à Lyon dans les locaux de l’UGIF lors de la rafle de la rue Sainte-Catherine. Il sera déporté sans retour à Auschwitz.

L’étoile jaune d’Isidor Bollack est épinglée à sa carte de volontaire de la Défense passive, qui a pour mission d’assurer la protection de la population civile en cas de guerre.

Informations techniques

Document d'archives

N° inventaire : Ar. 1840-2
Fonds : Brunat