Fragment du parachute de Jean Moulin

Ce fragment de parachute représente l’un des rares éléments matériels illustrant l’action de Jean Moulin, délégué civil et militaire du général de Gaulle pour la zone sud.

Dans la nuit du 1er au 2 janvier 1942, Jean Moulin est parachuté avec Hervé Monjaret et Raymond Fassin dans les Alpilles, en Provence. Tous trois doivent mener à bien la « mission Rex », qui consiste à fédérer les principaux mouvements de résistance de la zone non occupée et à leur faire accepter l’autorité du général de Gaulle, chef de la France libre.

Dès le lendemain du parachutage, il est primordial d’en effacer toute trace pour ne pas mettre la gendarmerie en alerte. L’abbé Krebs, responsable du mouvement Combat pour le Vaucluse et le nord des Bouches-du-Rhône, est chargé de récupérer le matériel.

Le parachute est conservé jusqu’à la Libération par un instituteur d’Avignon. Le fragment présenté ici sera remis au musée Boileau* en 1965 par Laure Diebold, secrétaire de Jean Moulin et Compagnon de la Libération. Le CHRD en conserve deux autres.

* Fondé par d’anciens résistants et déportés, le musée Boileau ouvre à Lyon en 1967. Ses collections seront déposées au CHRD lors de la création de l’établissement en 1992.

En savoir + sur l’histoire du CHRD

Date : 1942
Personne : 

Jean Moulin

N° inventaire : Ar. 371
Fonds : Diebold Laure
Exposition :
Vous retrouverez cet objet dans l’exposition : Lyon dans la guerre, 1939-1945