Henri Drevon

Henri Drevon (1920-2002) naît à Lyon, dans le quartier de la Croix-Rousse. 

Dès ses 16 ans, en 1936, il s’engage dans la vie militante auprès de syndicats chrétiens et de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne. Il renonce toutefois à cet engagement en avril 1941, lorsqu’il comprend que le gouvernement de Vichy est en train de s’approprier les organisations de jeunesse.

En février 1942, il commence à diffuser la propagande du mouvement Libération-Sud. Refusant d’effectuer le Service du travail obligatoire, il entre en clandestinité en 1943.

Début 1944, Henri Drevon trouve à la Croix-Rousse un local qui lui sert de base pour des activités de propagande et d’actions armées. Mais, découvert par la Gestapo, il se fait plus discret et s’attache à la préparation de la Libération, participant également aux réflexions concernant le projet politique de l’après-Libération. 

La guerre terminée, Henri Drevon est élu conseiller municipal à Oullins et s’implique dans la vie associative pour les anciens combattants. Il participe à la création de l’association des Amis du Musée de la Résistance, établissement inauguré en 1965 qui sera à l’origine du CHRD.

Informations techniques

Enregistrement de 60 minutes

Date : 07 novembre 1990
Personne : 

Henri Drevon

N° inventaire : HRT. 077