Henri Krischer

Fils de Juifs polonais, Henri Krischer (1920-2000) naît à Dortmünd (Allemagne), et grandit à Nancy avec sa famille. En 1940, alors qu’il étudie la médecine, il est dénaturalisé et expulsé de la faculté. Apatride, recherché par la Gestapo et contraint de porter l’étoile jaune, il se réfugie à Lyon en octobre 1942 avec son frère. Il adhère alors au parti communiste clandestin, puis intègre en novembre 1943 un groupe de combat juif dont il prend bientôt la tête. 

Henri Krischer devient agent des FTP-MOI (Francs-Tireurs et Partisans de la Main-d’œuvre Immigrée) et chef du bataillon de ville bientôt connu sous le nom de « Carmagnole ». À ce titre, il dirige différentes actions contre l’occupant, notamment des opérations de sabotage axées sur le déboulonnage de voies ferrées. Le 24 août 1944, le bataillon Carmagnole est à l’origine de l’insurrection de Villeurbanne, dont l’un des objectifs est de libérer les résistants incarcérés à la prison de Montluc. 

Informations techniques

Enregistrement de 82 minutes

Date : 06 juillet 2000
Personne : 

Henri Krischer

N° inventaire : HRT. 363