Imprimerie clandestine de la rue Viala

Fin 1943 - début 1944, André Bollier, polytechnicien engagé dans la contre-propagande, fonde une imprimerie clandestine au numéro 35 de la rue Viala. Il y installe une presse « Minerve » identique à celle exposée au CHRD. Celle-ci permet d’imprimer clandestinement près d’1 500 000 exemplaires de journaux et de tracts pour l’ensemble des mouvements de la Résistance de la zone sud, dont Combat et Libération.

Le 17 juin 1944, la Gestapo encercle les lieux avec l’appui de la Milice. André Bollier et presque toute son équipe trouvent la mort dans l’assaut.

Informations techniques

Objet

Date : 1943-1944
Personne : 

André Bollier

Exposition :
Vous retrouverez cet objet dans l’exposition : Exposition permanente : Lyon dans la guerre, 39-45