Jacques Micolo

Né en 1927 à Frontignan (Hérault), Jacques Micolo habite en 1939 à Sainte-Foy-lès-Lyon avec ses parents et ses sept frères et sœurs. 

Le 7 mars 1944, en sortant de son travail dans une bijouterie, il est pris dans une rafle en représailles d’un attentat perpétré contre les Allemands. Incarcéré à la prison de Montluc, il est interrogé par la Gestapo. Mi-avril, il est envoyé à Compiègne (Oise), puis déporté à Buchenwald, où il arrive le 14 mai. Viendra ensuite la dure expérience des camps d’Harzungen et d’Ellrich, kommandos de Dora. 

Au moment de sa libération par les troupes russes, il est atteint d’une pleurésie tuberculeuse. Rapatrié en France le 24 mai 1945, il lui faudra attendre la fin de l’année 1946 pour reprendre son activité professionnelle. 

Informations techniques

Enregistrement de 49 minutes

Date : 18 juillet 1996
Personne : 

Jacques Micolo

N° inventaire : HRT. 260