Jules Zederman

Jules Zederman (1914-2007) naît en Pologne. Sa famille, poussée par la misère et l’antisémitisme, s’installe à Paris en 1925.
 
Jules Zederman travaille à Paris comme tailleur de vêtements à partir de 1930, et milite pour des partis de gauche. Naturalisé Français en 1936, il effectue son service militaire et il est engagé dans l’armée lorsque la guerre éclate. Il est fait prisonnier lors de la défaite de 1940, mais réussit à s’évader.

De retour à Paris, il change d’identité en prenant le nom de Berthier. En 1941, il passe la ligne de démarcation afin de trouver du tissu pour fabriquer des costumes qu’il revend au marché noir. Il se déplace ainsi jusqu’à Vienne afin de subvenir aux besoins de sa famille. 

Au cours de l’été 1942, il s’installe à Lyon avec sa femme et ses trois enfants. En compagnie de l’anarchiste Voline, Jules Zederman assiste à la première réunion du mouvement de Résistance Le Coq Enchaîné. 

En 1943, il intègre l’Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide. Plusieurs missions lui sont confiées, notamment d’aide aux personnes persécutées et pourchassées : faux papiers, placement d’enfants juifs, aide aux internés et à leurs familles, actions contre l’occupant... 

Après avoir échappé à une arrestation en juillet 1944, Jules Zederman entre dans la clandestinité. Fin août-début septembre 1944, il participe à la libération de Villeurbanne et de Lyon. 

Informations techniques

Enregistrement de 70 minutes

Date : 18 septembre 1992
Personne : 

Jules Zederman

N° inventaire : HRT. 089