"Le déporté" de Fred Grothé-Mahé

Intitulée Le déporté, cette toile a été commandée au peintre Fred Grothé-Mahé par José de Abreu, un résistant rescapé des camps de concentration qui, tout au long de sa vie, s’est employé à perpétuer la mémoire de ses compagnons de déportation.
 
José de Abreu devient agent des Groupes francs Vème bureau de l’Armée secrète en 1943. Arrêté, il est déporté à Dachau et Leitmeritz (en République tchèque).
 
De retour en France, il entreprend de témoigner de son vécu et de collecter différents documents relatifs à l’histoire de la déportation. En 1971, il sollicite un peintre de son entourage, Fred Grothé-Mahé, pour la réalisation du tableau Le déporté. Si l’œuvre occupe une place de choix dans son salon, José de Abreu formule le souhait qu’elle intègre un jour les collections du CHRD. Sa veuve en fera don au musée en 2007.

Le 21 octobre 1943, José de Abreu participe à l’attaque spectaculaire d’un fourgon cellulaire de la Gestapo à Lyon, qui permet de libérer quatorze détenus, dont Raymond Aubrac.

Date : 1971
N° inventaire : Ar. 1357-1
Fonds : Abreu José de