Presse clandestine : Journal "Le Combat"

Combat est le journal clandestin du Mouvement de Libération française, qui voit notamment s’illustrer Henri Frenay et Berty Albrecht. Créé à Lyon en 1941, ce mouvement adopte rapidement le nom de sa publication – une décision qui atteste du rôle fondamental joué par la presse clandestine dans la constitution d’un mouvement de résistance.
 
De tendance plutôt conservatrice, au moins à ses débuts, Combat ménage dans un premier temps le maréchal Pétain, avant de se rallier à de Gaulle en août 1942. À partir de l’été 1943, un journaliste de métier, Pascal Pia, prend la tête de la rédaction. Il fait entrer Albert Camus dans son équipe.

En une, le titre de Combat est toujours accompagné d’une citation de Clémenceau: «Dans la guerre comme dans la paix, le dernier mot est à ceux qui ne se rendent jamais».

 

Informations techniques

Plomb logotype et plaque du premier exemplaire daté de décembre 1941 - N° Inv. Ar. 348-1, fonds Soucelier Anne-Marie

Journal imprimé: Combat, n° 41, février 1943 - N° Inv. Ar. 152, fonds Moreau Christian

Exposition :
Vous retrouverez cet objet dans l’exposition : Lyon dans la guerre, 1939-1945