Tenue de déporté de Jacques Micolo

Déporté au camp de Buchenwald pour faits de résistance, Jacques Micolo rapporte cette tenue lors de son rapatriement en France en août 1945. Les déportés, soucieux de témoigner de leur expérience, sont nombreux à conserver ainsi leur tenue. Jacques Micolo en fera don au CHRD en 1996. 

L’identification des détenus dans les camps de concentration : 

Dans les camps, les détenus sont identifiés de deux manières : par leur numéro, inscrit sur une bande de tissu cousue sur la veste et le pantalon, et par un triangle de couleur, au-dessus ou à côté du matricule.

Les détenus arrêtés pour un motif politique portent, dès 1937, le triangle rouge ; les témoins de Jéhovah le violet ; les tsiganes le marron ; les homosexuels le rose. Avec l’arrivée de nombreux étrangers dans les camps, les SS ajoutent une lettre au milieu des triangles pour indiquer la nationalité des détenus. 

N° inventaire : Ar. 653
Fonds : Micolo Jacques