Traits résistants

La résistance dans la bande-dessinée de 1944 à nos jours

 

À travers l’exposition Traits Résistants, le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, en partenariat avec le Musée de la Résistance nationale, propose un regard particulièrement original et novateur sur l’image de la Résistance dans la bande dessinée.

L’utilisation de tout l’espace de présentation, ainsi que la richesse des éléments exposés (objets, illustrations, extraits d’albums, témoignages) permettent de rendre compte de l’évolution de l’image du Résistant depuis près de 60 ans de création artistique.

Location

CHRD Lyon - Affiche Expo Traits Résistants
Vidéo de présentation
Dossier de presse

A intégrer

À partir de planches originales ou d’extraits d’albums, croisés avec des objets, des documents d’archives et des témoignages, l’exposition revient sur les étapes et les raisons de la mise en place des stéréotypes attachés à l’image du Résistant et de son ennemi durant l’Occupation et la reconstruction. Elle aborde les principales représentations de la Résistance de la Libération à nos jours (unité, maquis, lutte armée, sauvetage, parole libre) et s’interroge sur ce qu’il reste de ces figures archétypales aujourd’hui.

La spécificité du média BD constitue également un axe fort de l’exposition notamment à travers la présentation des principales étapes de la genèse d’un album, de sa fabrication scénaristique, artistique et technique.

Depuis les années 1970, la bande dessinée ne cesse d’être valorisée, considérée comme un média de masse, un objet culturel, enfin reconnue comme une forme d’art à part entière. De nombreuses expositions de BD sont réalisées, abordant des thématiques variées, comprenant également des rétrospectives de grands illustrateurs. La bande dessinée est devenue au fil du temps un objet d’étude incontournable.

Paradoxalement, l’image du Résistant n’a pas été étudiée pour le moment sous l’angle de la bande dessinée.

Advenus à une époque où la synthèse de l’ensemble de ces avancées semble nécessaire et fondamentale pour apporter aux connaissances de l’histoire de la Résistance, le CHRD (Lyon) et le Musée de la Résistance Nationale (Champigny-sur-Marne) coproduisent une exposition sur l’histoire de la représentation du Résistant dans la bande dessinée.
 

Depuis quelques années de nombreux événements ont sensiblement modifié l’image que l’on a de la Résistance et la manière dont on la transmet. De plus, les voix des derniers acteurs se taisent une à une.

Différentes études portant sur l’image de la Résistance ont ouvert de nouvelles pistes en matière d’analyse des images du résistant et des oppresseurs : cinéma, affiches, presse, etc. Aussi, il n’est pas surprenant que, depuis le milieu des années 1990, la bande dessinée en tant que média, s’imprègne et diffuse une thématique largement évoquée dans l’actualité. On observe ainsi un véritable retour du sujet dans les albums de BD avec des approches novatrices, plus sociologiques, réintégrant tous les fronts de lutte et tous les acteurs et, parmi eux, les immigrés, les étrangers et les femmes.

Interview des commissaires de l'exposition

Autres bulles de résistance : guerres et résistances dans la bande dessinée, des années 1930 à nos jours

Bibliothèque de La Part-Dieu, Espace Patrimoine

Du 10 mai au 3 septembre 2011


Si l’exposition Traits résistants (au CHRD du 31 mars au 18 septembre) présente l’évolution, dans la bande dessinée, de l’image de la Résistance contre les forces nazies sur le territoire français, Autres bulles de Résistance, qui en est l’écho et le prolongement direct, souhaite explorer, toujours à travers le prisme du 9e Art, les différentes approches des guerres qui ont secoué la planète à partir du 2e conflit mondial ainsi que leur impact sur les populations.

Une large part de l’exposition se fait, naturellement, l’écho des représentations (de plus en plus nombreuses) de la 2e guerre mondiale, en Allemagne comme dans le reste du monde (montée des fascismes, développement et conséquences du conflit). Puis, de la Corée à la Yougoslavie, en passant par le Vietnam, la Palestine ou l’Algérie, elle aborde d’autres affrontements majeurs des 20e et 21e siècles vus par les auteurs de bande dessinée du monde entier.

Au-delà d’un salutaire croisement de points de vue, le but de cette exposition est de montrer, grâce aux documents les plus variés (par leur époque ou leur origine géographique), que la bande dessinée, au fil des années, a su aborder, dans les styles graphiques les plus divers, et par des approches multiples et contrastées (historique, documentaire, philosophique).

Les documents (revues ou albums) exposés ou reproduits  sont tous issus des collections de la Bibliothèque de Lyon. Mais l’exposition permettra aussi de découvrir le tirage des quatre planches originales d’une histoire courte inédite réalisée par le grand dessinateur italien Guido Crepax, prêtée par le Musée de la Résistance nationale de Champigny.