Coupe-coupe de tirailleur "sénégalais"

Le plan de bataille organisé par le général Olry pour éviter que l’armée des Alpes ne soit prise à revers suppose l’établissement de points d’appui au nord-ouest de Lyon. Le château de Montluzin, siège d’une communauté de sœurs de l’ordre de Nevers, est choisi par le gouverneur militaire de Lyon pour établir le nœud de résistance. Tenu par les hommes du 25e régiment de tirailleurs sénégalais, avec le soutien de la batterie du  405e régiment DCA (défense contre l'aviation), Montluzin tombe aux mains des soldats allemands à l’issue de plusieurs heures de combat. Les religieuses et les soldats encore sur place assistent à un déferlement de violence envers les tirailleurs. Les officiers « blancs » du 25e RTS sont également exécutés.

Retour à l'exposition

N° inventaire : Ar. 2096
Fonds : Jean Maurel
Exposition :
Vous retrouverez cet objet dans l’exposition : Une étrange défaite ? Mai - juin 1940